Calendrier

« Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

sifini

En quoi la propagande est-elle un élément fondamental des régimes totalitaires dans la première moitié du 20ème siècle ?

Blog

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Sommaire

Par sifini :: 18/12/2007 à 9:11 :: Général

Introduction

 

I- L’art au cœur de la propagande :

            a) La peinture

            b) La sculpture

            c) L’architecture

 

II- L’endoctrinement à travers les loisirs et la jeunesse :

            a) Le sport

            b) L’embrigadement de la jeunesse

            c)  L’école

 

III- Les moyens de communications utilisés

            a) La radio

            b) La presse

            c) Les affiches

introduction

Par sifini :: 18/12/2007 à 9:34 :: introduction

La propagande est une action exercée sur l'opinion pour l'amener à accepter certaines idées politiques et à soutenir un représentant. Elle a souvent été adoptée par les états totalitaires notamment les régimes fascistes et nazis. Le totalitarisme est un système politique caractérisé par la soumission complète des individus à un ordre collectif que fait règner un pouvoir dictatorial. La fusion des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, l'existence d'un parti unique, la mobilisation de masses, le contrôle policier, la répression, l'élimination des catégories de la population considérées comme inférieures sont des traits partagés par les régimes totalitaires. Le principal but de Mussolini et Hitler est de remodeler la société. Ils veulent encadrer les masses et les faire adhèrer au parti unique à l'aide d'une propagande basée sur l'endoctrinement des individus et la censure des moyens de comunication ou des  artistes. Hitler consacre même deux chapitre de Mein Kampf à la propagande. Selon lui celle-ci doit être populaire. *******

 

Le raisonnement d'Hitler est une sorte de syllogisme: il faut convaincre le peuple, or la foule est ignorante, donc le discours doit être simple. Effectivement, la propagande "ne doit s'adresser qu'à la masse!" Selon Hitler "les masses ont une capacité d'absorption très limitée". "Il résulte; qu'il utilise des slogans pour que chacun " réussisse à voir derrière ce mot ce que l'on veut lui faire comprendre".

Préambule

Par sifini :: 18/12/2007 à 9:35 :: L art au coeur de la propagande

Les régimes totalitaires utilisent l'art pour leur propagande. Les oeuvres doivent exalter la grandeur de la nation et de son chef comme en Italie où Mussolini exige qu'elles raniment le mythe de la Rome impériale afin de renforcer sa volonté de puissance, comme le montre le texte tiré de "Il Popolo D'Italia" écrit en Novembre 1917 par Benito Mussolini. "Le peuple italien est en ce moment une masse de minerais précieux. Il faut le fondre, le nettoyer de ses impuretés, le travailler. Une oeuvre d'art est encore possible. Il faut un gouvernement. Un homme .Un homme qui aura le toucher délicat de l'artiste et le poing de fer du guerrier. un homme sensible et un volontaire. Un homme qui connaisse le peuple, aime le peuple, le guide et le soumette, y compris par la violence." Dans cet extrait, Le Duce montre l'existence de liens entre le chef politique et l'artiste grâce à la métaphore filée du "minerais précieux" : "il faut le fondre, le nettoyer de ses impuretés, le travailler". Mussolini joue avec le domaine des sentiments en utilisant le personnage de l'artiste: "le toucher délicat"; "un homme sensible"; "qui connaisse le peuple, aime le peuple". Cependant avec un subtil glissement maîtrisé, il passe de l'artiste au chef politique : "le point de fer du guerrier - un volontaire - le guide et le soumettre y compris par la violence". Ce texte est également une référence au mythe Pygmalion, ce sculpteur de la mythologie Romaine qui a donné vie à sa statue. Il en est de même pour le peuple Italien qui n'est animé que s'il trouve un chef pour le guider. 

En Allemagne, l'art a pour but de montrer à l'homme ce qui est sain. Le régime encourage donc les artistes qui vantent la race et les valeurs aryennes. A travers trois formes d'art différentes, les régimes ont le désir de forger un "homme nouveau" et donc une société nouvelle.

La peinture

Par sifini :: 03/01/2008 à 12:27 :: L art au coeur de la propagande
  • L'homme nouveau 

La propagande des états totalitaires  est souvent établie à travers la peinture. Les peintres glorifient un homme nouveau comme par exemple Gerhard Keil qui a peint en 1939 l'huile sur toile intitulée "Des gymnastes allemands". Cette peinture représente quatre athlètes de grande taille et musclés. Le corps est élancé, les hanches sont étroites. Ces hommes représentent l' homme aryen et sa puissance, cette peinture renforce le sentiment de force et de santé de ce peuple. L'homme nouveau glorifié par l'artiste est l'aryen parfait. Ces hommes se ressemblent beaucoup, ce qui montre que la race aryenne a des critères physiques très spécifiques: les cheveux sont souples et lisses de couleur claire, le visage est ferme et la peau est elle aussi très claire. Les piliers du décors rapellent ceux des temples grecs et les hommes courent pieds nus comme les marathoniens de la Grèce Antique.

  • Le culte du chef

 Les artistes sont également au service des dictateurs. Leurs peintures exaltent le culte du chef. C'est le cas du peintre Alfredo Ambrosi qui est au service du Duce et qui appartient au courent Futuriste. Il a peint en 1930 le portrait de Mussolini avec la Via Dell'Impero. Cette peinture représente le visage du Duce dont l'expression paraît déterminée et exaltant sa volonté de puissance. Le peintre l'associe aux grands aménagements urbains. Le visage de Mussolini apparaît en surimpression sur une vue aérienne de la ville qui relate la grandeur de la Rome Antique avec les bâtiments dans les tons ocres ainsi que l'arène en haut à gauche.

L'huile sur toile du peintre Hubert Lanzinger "Le porte-drapeau" peinte en 1938 manifeste également un culte du chef en l'honneur d'Hitler qui est représenté en chevalier portant un drapeau à la croix gammée.

  • L'art allemand contre l'art moderne

Hitler a mené en 1937 une campagne visant à purger l'Allemagne de toutes les oeuvres d'art susceptibles de "contaminer" sa culture. D'un côté il y a donc l'art allemand dont Hitler a inauguré le 18 juillet 1937 la Grande Exposition. Cet art montre un nouveau type d'homme d'une beauté éclatante. De l'autre côté, il y a l'art moderne dit "dégénéré" qui regroupe des impressionnistes, des abstraits et des artistes juifs. Une autre exposition est organisée sur cet art et velle attirera un nombre de visiteurs trois fois supérieur à celui des visiteurs de l'Exposition de l'art allemand. L'effet répulsif recherché n'est pas obtenu et l'exposition doit être interrompue en 1941.

       

L'école

Par sifini :: 05/01/2008 à 3:00 :: L endoctrinement a travers les loisirs et la jeunesse

      

   A l’école, les enfants sont embrigadés dans le but de ne leurs laisser aucun choix. En effet, les manuels scolaires présentent une vision nazie ou communiste des connaissances. De plus, les professeurs font faire aux élèves des dictées, des exercices…dans lesquels les valeurs du régime sont omniprésentes.

 

            Exemple de dictée :

            Comme Jésus a délivré les hommes du péché et de l’enfer, ainsi Hitler a sauvé le peuple allemand de la ruine. Jésus et Hitler furent persécutés, mais tandis que Jésus fut crucifié, Hitler fut élevé au poste de chancelier. Tandis que les disciples de Jésus le reniaient et l’abandonnaient, les seize camarades d’Hitler s’allièrent pour leur chef. Les apôtres achevèrent l’œuvre de leur maitre. Nous souhaitons qu’Hitler puisse achever lui-même son œuvre. Jésus travaillait pour le ciel, Hitler œuvre pour la terre allemande.

 

            Il est intéressant d’analyser cette dictée d’école primaire pour mettre en évidence la manipulation subie par les enfants.

Dans un premier temps, il est possible de remarquer qu’Hitler est comparé à Jésus et que des similitudes existent entre les passés des deux personnages : « Jésus et Hitler furent persécutés ».

Dans un second temps, nous pouvons également voir que Jésus et Hitler sont mis en opposition. En effet, dans ce texte, Jésus représente l’échec alors qu’Hitler symbolise la réussite : ainsi peut-on lire « mais tandis que Jésus fut crucifié, Hitler fut élevé au poste de chancelier ». Ce texte fait l’éloge d’Hitler à travers le blâme du Christ.

Pour conclure, nous pouvons dire qu’Hitler est mis en avant suite à une utilisation perverse de la réthorique.

 

            Exercice d’arithmétique :

            Un aliéné coûte quotidiennement 4 marks, un invalide 5.5 marks, un criminel 3 marks. Dans beaucoup de cas, un fonctionnaire ne touche que 4 marks, un employé 3.65 marks, un apprenti 2 marks. Faites un graphiques avec ces chiffres.

            D’après des estimations prudentes, il y a en Allemagne environ 300 000 aliénés et épileptiques dans les asiles. Calculez combien coûtent annuellement ces 300 000 aliénés et épileptiques.

   Combien de prêts aux jeunes ménages à 1000 marks pourrait-on faire si cet argent pouvait être économisé ?

 

    

La sculpture

Par sifini :: 05/01/2008 à 11:59 :: L art au coeur de la propagande

L'idéologie fasciste et nazie se manifeste également à travers les sculptures notamment celles de Arno Brecker, sculpteur allemand officiel du III Reich. ses oeuvres sont emblématiques de l'art nazi et de l'art fasciste en général. Les sculptures de Brecker représentent des hommes à la carrure imposante avec des poses censées exprimer la force de la race aryenne et du parti. Ce sont  des adaptations de mythes ou des représentations de héros allemands. Les dimensions sont souvent monumentales, les colosses du sculpteur incarnent donc le surhomme aryen imaginé par les nazis comme le montre la sculpture "Le Garde" d' Arno Brecker (1940). L'homme sculpté représente l'aryen prêt au combat avec son épée à la main. Les critères phisyques de la race aryenne sont retrouvés: le visage ferme et déterminé, le corps élancé saisi en mouvements, la musculature imposante ainsi que la haute taille. La sculpture d'Arno Brecker est donc conforme au modèle aryen. de plus, l'épée rapelle la Grèce ancienne (Hitler situe la généalogie de l'aryen selon cette ascendance). Cette oeuvre suscite les sentiments de puissance et de supériorité de la race aryenne, Brecker sculpte un homme nouveau, prêt à se battre pour le parti, cet homme représente le modèle à suivre.  

 

L'architecture

Par sifini :: 05/01/2008 à 12:28 :: Général

Hitler comme Mussolini  avaient le désir de créer une société nouvelle à travers une ville nouvelle...

En Allemagne, Hitler voulait restructurer la capitale et en faire une imposante métropole européenne: "Germania". Pour mettre en place ce projet, il nomme un "inspecteur général des bâtiments pour la rénovation de la capitale du Reich": Albert Speer. Cet architecte spécialisé pour les effets de psychologie de masse s'est fait connaître par sa mise en scène des cérémonies nazies de Nuremberg avec son "Dôme des lumières" ainsi que par la construction de la chancellerie  provisoire de Berlin. Le projet pour Germania est gigantesque comme le montre cet extrait: "au centre, entre la gare du midi et celle du Nord, s'ouvrira une voie triomphale parsemée de ministères et de bâtiments représentatifs du reich". Hitler a également l'intension de surclasser les Champs(Elysées avec un énorme arc de triomphe dessiné par Speer. Les bâtiments de Germania dessinés sont surdimensionnés et sont le symbole de l'écrasant pouvoir des nazistes. Le style est néo-classique aux formes simples mais peu discrètes.

En italie, Mussolini a fait construire des bâtiments modernes mais qui cependant revisitent l'architecture de la Rome antique comme le "Palazzo della Romana"

 

Le sport

Par sifini :: 07/01/2008 à 20:20 :: L endoctrinement a travers les loisirs et la jeunesse

Les Régimes totalitaires ont attribué un rôle très important au sport : remodeler la société , mais aussi faire des individus de bons soldats. En effet, Hitler et Mussolini préféraient à l'intellignece du peuple "un corps sain" selon leurs critères. En Italie, les jeunes étudiants devaient se livrer en uniforme de soldat à l'entrainement du "pas Romain" pour ensuite pouvoir défiler lors des parades.

Le sport avait également pour but de montrer la supériorité de la race aryenne comme par exemple lors des Jeux Olympiques de Berlin en 1936. Hitler a compris tout le bénéfice que sa propagande pouvait tirer de cet évènement aux dimensions sans cesse croissantes et auquel il donne un caractère colossal avec la constructuion du gigantesque stade Olympique pouvant accueilir 100 000 personnes. Joseph Goebbels, le ministre de la propagande avait massé pour l'occasion des milliers de membres des Jeunesses Hitlériennes sur un grand champ aus défilés situés à ncôté du stade. Les athlètes Germaniques allaient prouver leur supériorité mais les nazis seront déçus, le stade de Berlin aura sa vedette, mais pas celui qu'il attendait : c'est un athlète noir Américain, Jess Owens qui remportera quatre médailles d'or. Ce bel exemple de coopération des races n'est pas au goût d'Hitler qui refusera de rencontrer le champion noir.